Ouvrons les yeux

coups de gueule pour essayer de faire changer notre monde
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Consommation de la Culture

Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur
Invité



MessageSujet: Consommation de la Culture   Ven 19 Jan - 23:48

Nous sommes dans la catégorie portant sur les médias, mais je veux parler plus largement de tout ce qui constitue aujourd'hui la culture populaire: cinéma, télévision, radio, musique, presse écrite....
Le développement d'internet remet en cause les modes passés de consommation de ces fonctions culturelles; les journaux se mettent à faire des vidéos visibles online, à cibler mieux leurs public et donc à adapter leur offre sur internet, qui n'est pas la même que dans la version imprimée et distribuée dans les kiosques.
Le cinéma et surtout la musique s'échangent à un ryhtme grandissant dans des volumes impensables. Mais si les mélomanes puristes n'aimaient pas jusque-là les best of qui cassent la cohérence d'un album, le problème en est à un niveau encore plus avancé avec le morcellement induit par le net: on échange fichier par fichier chaque chanson, au lieu de prendre en compte l'oeuvre entière que forme un album.
Surtout, c'est l'avènement d'un certain individualisme que je crois observer; la télévision à la demande, les playlists interminables de chansons, mettent à disposition un choix dont disposent les consommateurs d'une façon tout à fait autonome, affirmant leur identité.
Mais que devient alors le côté fédérateur de la culture lorsque l'on ne "communie" plus à l'heure du prime time, ou en pensant que des milliers de personnes écoutent le même disque au point de savoir par coeur l'ordre des pistes et de s'extasier sur des goûts communs?
A trop vouloir affirmer son identité propore, n'abandonne-t-on pas celle de la communauté?
Revenir en haut Aller en bas
Lou
Admin
avatar

Nombre de messages : 151
Age : 31
Localisation : à la campagne
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 18:47

Ma foi Mr Tenma, ce que vous dites est incontestable...
Cependant interrogez vos ancetres sur leur pratique musicale...
La plupart du temps ils n'étaient pas des sortes de groupies dégénérés qui apprenaient par coeur l'ordre des chansons.
Ils se faisaient les mêmes playlists lol que nous par le mode des cassettes et vas y que Nadine m'enregistre la chanson de polnareff que j'aime tant tandis que Jean Luc me pretera le cd de souchon...
Les archives musicales de mes parents sont très parlantes : des cassettes de playlist.

JE Ne pense alors pas que le fait de personnaliser l'écoute nuise à l'esprit de communauté puisqu'elle favorise le partage et l'échange.

Cependant le problème est que nous n'achetons plus d'albums du tout. On nous impose donc quelques grands titres. Alors qu'avant lorsque on achetait un album en l'écoutant 2000 fois on finissait par aimer des chansons qui passaient inapercues.
Nous avons plus de choix maintenant mais devant la multiplicitéc'est paradoaxlement la diversité qui diqparait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiko

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Elliesram, Ecnarf
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 20:06

Hmmmm

Tenma, ta réflexion est bonne, et à première vue peu contestable ...
Mais je n'y répondrai que ça : quel est la base de la communauté ? C'est l'Echange. Et il grandit, grandit, grandit. Seulement, je pense que la notion d'identité acuiert plus de force à travers une plus grande pluralité. On ne s'est jamais enfermé dans les mêmes disques, chacun avait le petit goût que l'autre n'avait pas, l'album en plus. Aujourd'hui, cela se morcelle en singles. On vibre toujours sur de même thèmes, un exemple de la formation de nouvelles communautés peut être l'émission de radio, ou la boîte de nuit qu'on préfère, parce qu'on y passe le type de musique qu'on aime. L'ensemble se diversifie mais les groupes existent toujours, bien entendu.
Ce qu'on peut par contre blâmer c'est le matraquage de standards et une sorte d'iconophonie prônée par les majors : on cherche à ce que les genres de musiques soient représentés (ce qui est une imposture formidable), à ce que le consommateur associe une situation à une seule chanson, sur laquelle on a mis le paquet niveau marketing et qu'on est bien content de retrouver en tête des charts. Et l'industrie du disque perd du fric? Ah ben ça alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur
Invité



MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 20:58

Mais les hits ont toujours existé! et le matraquage aussi, encore plus quand comme le dit Lou on passait toujours le même disque en boucle, ce n'est donc pas non plus le propre de la nouvelle forme de consommation culturelle. A ce propos la théorie de la longue traîne (long tail) est intéressante; voir les liens suivants:
http://www.wired.com/wired/archive/12.10/tail.html sur lequel l'auteur est un peu revenu depuis,
http://en.wikipedia.org/wiki/Long_tail
http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_tra%C3%AEne (en français donc forcément moins complet)
Revenir en haut Aller en bas
Yahiko

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Elliesram, Ecnarf
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 21:06

Mais biensûr que non ! Avant, quand on passait les disques en boucle, pourquoi il y avait des hits ? Parce que le public les créait ! Une bonne chanson, les gens l'aimaient, elle devenait populaire, et donc bien vendue. Mais c'est tout le contraire maintenant, il faut s'en rendre compte ! On ne vend pas sur la qualité, mais sur l'illusion de la qualité tout en visant un public-cible désigné d'avance et déjà conquis par le matraquage publicitaire.
Rappelez-moi quel a été le film pour gosses le plus vu récemment ? Arthur et les Minimoys.
Ouiiii.
Et pourquoi a-t-il fait couler tant d'encre? Parce qu'on n'avait jamais vu un tel barouf publicitaire pour un film pour gosses après tout ordinaire.
Exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur
Invité



MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 21:10

Une petite précision de ta part me paraît de mise: quand tu parles de "avant", tu parles de quelle époque au juste? Il serait bien naïf de croire que ceux qui achètent maintenant, comme ceux qui achetaient du Dalida en son temps (elle était maquée au directeur d'Europe 1, pas mal pour la pub), ne pensent pas l'aimer. Ils en sont convaincus, en partie parce qu'ils ont entendu ces musiques matraquées, mais ça fait au moins trente ans que ça marche comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Yahiko

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Elliesram, Ecnarf
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 21:22

Mais je parle de l'époque ou mes parents avaient 30 ans, dans ces eaux là. Je remonte pas aux 35 tours non plus !
Avant que TF1 ne domine le monde.

A bas TF1.
Mougeoooootte, si tu savais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur
Invité



MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mar 23 Jan - 21:26

Alors l'argument Dalida me paraît pertinent pour cette époque là, puisqu'il est même antérieur. La question contemporaine se trouve peut-être plus dans le côté consumériste qui s'y rattache. Mais TF1 est-il vraiment aussi puissant que ça, hormis bien sûr l'histoire du lavage de cerveau pour Coca Cola. Chacun a un libre arbitre en la matière, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Lou
Admin
avatar

Nombre de messages : 151
Age : 31
Localisation : à la campagne
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   Mer 24 Jan - 20:07

As tu vu Arthur et les minimoys??


Je refusais de m'y rendre mais l'unicité du film présenté un après midi de jour de pluie dans un village savoyard égaré m'y a forcé!

Et écoute je n'ai vraiment pas été décu.
Ce film apporte quelque chose de différent, ce n'est pas juste un matracage publicitaire!
Il est adapté à une nouvelle vision de l'enfant, à un enfant qu'on arrête de regarder comme un benet amateur de barbies et tortues ninja uniquement!
Le vocabulaire actuel utilisé est tordant . Ce n'est pas implement un film avec une orale ianian.

Une bonne synthèse selon moi entre les classiques de l'enfance et la réalité d'un monde où les médias permettent aux enfants d'avoir des sentiments adultisants avant l'heure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Consommation de la Culture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Consommation de la Culture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CULTURE PHYSIQUE SHOW 2011
» Culture Vélo ?
» Consommation de nos appareils électriques
» Un peu décu de la consommation du Phazer FX 2007
» Pour contrôler sa consommation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouvrons les yeux :: Médias-
Sauter vers: